Rosula Blanc | La Giette - CH 1984 Les Haudères
fr | de | en

Le Hameau de La Giette

Petit hameau à 1770m d’altitude. Autrefois, il était habité à l’année comme il y a une chapelle, un bâtiment nommé « l’hôpital » et quatre maisons à plusieurs étages, de vrais « péyos » de village, ainsi que trois raccards, ce qui montre que le blé et le seigle qui étaient plantés sur les terrasses du hameau étaient stockés au village.

"Au XVIIIe siècle, la Giéty était encore un petit village habité toute l'année. Aussi en 1766, ses habitants voulurent avoir leur chapelle comme les autres villages. Ils la dédièrent d'abord à S. Antoine de Padoue, patron de l'oratoire du Pont, mais en 1800, ils la placèrent sous le vocable de S.Jean Népomucène, martyr, invoqué contre le danger de tomber à l'eau en traversant les ponts, ayant été lui-même jeté à la rivière par l'impie Wenceslas, roi de Bohême. Les fidèles du voisinage, chargés de son entretien, la réparèrent en 1906." Abbé Gaspoz Antoine (1950). Monographie d'Evolène.

"Comptant les hommes aptes à porter les armes, on en trouva 308 ( sur la commune d'Evolène) en 1621, soit 25 à Villa, 9 au Borsal, 34 à la Sage, 47 à la Forcla-Bréona, 2 à Seppey, 10 à Lieffranc, 39 aux Haudères, 8 au pont, 46 à Evolène-Flantzes 13 à Plansmayens, 25 à Lanna, 9 à Haute Giéty, 6 au Grandpra, 4 aux Farqueis, 4 à Lattes, 27 à Pralovin-Baudra." Abbé Gaspoz Antoine (1950). Monographie d'Evolène.

 "De temps immémorial et jusqu'au siècle dernier (XIXe siècle), la commune (d'Evolène) fut divisée en quatre quarts: Lanna, Giéty, Villa et Bréona, ayant chacun des syndics ou procureurs pour diriger les manoeuvres concernant l'entretien des bassins, des chemins, pour régler l'usage des communaux par le bétail, les chèvres et les moutons." Abbé Gaspoz Antoine (1950). Monographie d'Evolène.

Dans les années 60, il y avait encore 14 paysans qui soignaient leur bétail à la Giette, au printemps et en automne. Mais actuellement, nous sommes les seuls à y habiter à l’année et seulement Elise Fauchère, une paysanne d’Evolène, vient y faire paître ses vaches d’Hérens le printemps et l'automne. Les prés de la combe et de la « Fla de la Zô » sont encore tous fauchés.


 Carte postale de "Guger et Klopfenstein" Adelboden


 Simonot 1928


 Simonot (1920-1950)


 Pierre Odier 1926


 Pierre Odier 1926


La Giette en 1958

La Giette en 1958



2007