Rosula Blanc | La Giette - CH 1984 Les Haudères
fr | de | en
04.11.2011

Pluie

Pluie, pluie, pluie pour ces derniers jours du voyage. Souvent brouillard épais qu'on ne sait pas où on est et quand le brouillard se lève, c'est comme si on se réveillait après un long sommeil, on a perdu l'orientation et le sens du temps, on est émerveillé des couleurs, des formes, du paysage qu'on découvre. Comme il ne fait pas trop froid, on arrive à vivre avec l'humidité. Faut lâcher, accepter, plonger dans le moment complètement, plonger dans cette pluie... je m'observe en marchant combien on a tendance à fuir les choses désagréables, à essayer d'y échapper, de se retirer, d'y fermer les yeux - mais nous échapperons pas à la pluie et à être mouillés, alors autant la vivre à fond! Comme la mort de Takla, je n'échappe pas à la douleur, comme les maux de tête qui me restent encore après que la fièvre s'est calmée et les brulures des morsures des tiques... ouvrir les portes du coeur à tout ce qui est.... pas par pas...pas par pas....