Rosula Blanc | La Giette - CH 1984 Les Haudères
fr | de | en
17.01.2018

Volonté

Encore et encore de la neige et du vent, c’est juste incroyable ! Ils ont fermé la route d’Arolla pour la sixième fois cette année - et moi, de toute façon, je suis coupée du monde. J’ai pelé le toit provisoire entre les deux granges qui donne un abri supplémentaire aux yaks, je commençais à craindre que tout s’effondre sous le poids de cette neige… Presque 120cm de neige dur à enlever en équilibre sur les tôles dans la tempête - je m’y suis attaquée avec une sorte de rage de survie et de volonté féroce à mener mon troupeau sain et sauf jusqu'au printemps…  j’ai réussi - les mains gelées et les bras en feu - avec Julong qui me tenait compagnie et me regardait faire d'un air étonné.  Je suis soulagée de savoir les yaks en sécurité. Cet hiver commence à devenir une belle épreuve. On m’a des fois critiquée que j’ai trop de volonté, mais sans cette volonté je n'habiterais pas ici, je ne tiendrais pas dans ces conditions extrêmes et je n’aurais pas pelé ce toit aujourd'hui... Il faut bien avoir un peu de volonté dans la vie! 

Dans la philosophie chinoise des cinq éléments, la volonté est une expression de l’élément de l’eau dont la saison est l’hiver. Mais il y a deux facettes de la volonté: la volonté yang active, qui est la volonté de survivre et qui se traduit en endurance et courage de dépasser les obstacles et ses propres peurs. Pendant que la volonté yin c’est la volonté d’accepter le cours des choses, d’aller avec sa destiné, de s’y adapter. Et c’est bien ces deux facettes de la volonté que je vis ici cet hiver: des moments de courage, de braver la tempête pour m’investir pour mes animaux, comme la volonté d’accepter cette retraite dans la neige loin du monde avec une douceur à ne pas vouloir forcer, à improviser et à décider de jour en jour, tout en observant et s’adaptant à la nature qui m’entoure.