Rosula Blanc | La Giette - CH 1984 Les Haudères
fr | de | en
18.02.2018

Léon

 Léon, mon paon courageux n’est plus. Le renard a gagné.

Affamé et désespéré le renard ne l’a plus lâché et Léon se sentant traqué en permanence a dû perdre son sang-froid et faire une fausse manœuvre… Ces deux derniers jours, Léon se comportait inquiet et bizarre, au lieu de se mettre sur sa perche en sécurité, il descendait dans le village, tournait au tour de la maison.... Il a dû perdre le sens où il est en sécurité et où pas. Se sentant traqué chez lui, cela devait lui sembler plus sûr d’aller ailleurs dans des endroits inhabituel … C’est en plein jour que le renard l’a attrapé, un moment où j’étais allé faire une balade avec des amis. Cela m’a rendu très triste de perdre un de mes compagnons animal de cet hiver exceptionnel. Je sais combien c’était difficile pour lui, il y a eu des semaines entières où il ne descendait pas de sa perche quand il n’arrêtait de neiger. Je le nourrissais par la fenêtre, je lui avais fait un nid avec de vieux pulls sur le bord de ma fenêtre et nous avons passé les nuits de tempêtes presque côte à côte avec juste la fenêtre entre son nid et mon lit. 

Merci à toi, Léon, de tout ce que tu nous as apporté, de tout ce que tu m’as fait découvrir sur le monde des oiseaux que je connaissais si peu, de tout l’émerveillement que tu as créé chez les randonneurs et surtout les enfants qui passaient à la Giette, de tes magnifiques répétitions de danse devant la porte vitrée du médecin Bernard…